Les actus

Tests, avis & conseils : les actus du vélo électrique par Vélozen

VINCENT LEFEVRE • Féru d'itinérance et de nature

445

Tous les Ch’tis n’habitent pas dans le Nord-Pas-de-Calais ! Certains vivent dans la région lorientaise, comme notre cher Vincent. Depuis Riantec, il lui faut un quart d’heure de vélo et un quart d’heure de bateau-bus avant d’arriver à la boutique. À 47 ans, Vincent n’en est pas à son premier poste. C’est dans le cadre d’une reconversion professionnelle qu’il a choisi d’intégrer le monde du vélo électrique, en rejoignant l’équipe Vélozen de Lorient.

Auparavant, sa passion, c’était l’environnement et l’animation « nature ». Vincent a notamment travaillé pour Océanopolis ; le bateau-musée de l’IFREMER ou encore, le musée de la « maison de l’île Kernen », avant sa fermeture.

L'envie d'un métier plus "manuel" 

L’envie de « faire quelque chose de ses mains » l’a ensuite poussé à se former en tant que technicien cycle. Lors de sa formation à Quimper (CQP Technicien Cycles), le hasard a voulu que notre responsable soit présent ce jour-là pour faire un topo sur les vélos électriques. C’est donc à la suite de cette rencontre avec Ronan que l’envie de postuler chez Vélozen est née.

Ce qui compte pour Vincent, ce n’est pas de faire 300 km dans la journée, mais bien que tout le monde puisse faire du vélo. Le vélo électrique a l'avantage de remettre en selle de nombreux cyclistes amateurs, réfractaires aux longues distances. Travailler dans le domaine de la mobilité douce et du vélo électrique rejoint donc à la fois ses convictions en matière d’engagement citoyen et de protection de la nature.

Avant de rejoindre Vélozen, Vincent a aussi travaillé chez Décathlon et à la ville de Lorient, pour le service de location de vélos (Agora Services). Aujourd’hui, Vincent alterne en boutique entre conseils et expertise auprès des clients, et entretien/réparation des VAE au sein de l’atelier.

Des vacances en famille à vélo

Lorsque Vincent part en vacances, c’est en famille et à vélo ! Tout le monde pédale, Vincent, Nolwenn et les garçons (6, 8, 13 et 16 ans). Ça tombe bien : Milan, Nino, Ruben et Thaïs adorent ça ! Pendant les dernières vacances, c’est sur la Voie verte n° 7 que l’équipage familial avait jeté son dévolu. De Rosporden à Roscoff, en passant par le joli site de l’ancienne gare de Guiscriff, il y a quelques endroits où ça grimpait un peu. Les cordes attachées aux selles des enfants ont aidé à passer les passages délicats. Tout le monde est finalement arrivé à bon port.

L’année précédente, c’est une escapade le long du Blavet que la famille avait appréciée (jusqu’au lac de Guerlédan, en passant par Pontivy). Un itinéraire qui leur avait semblé plus facile. Ces escapades nécessitent une certaine organisation. Chaque jour, Vincent ou Nolwenn, accompagné(e) de l’un des garçons, devait rebrousser chemin pour récupérer la voiture avec la tente et le nécessaire de cuisine.

En dehors de chez Vélozen, Vincent profite de son potager et continue à observer la nature. Ce qu’il préfère, c’est transmettre sa passion et quelques-unes de ses connaissances à ses enfants. Et puis, il y a la transmission aux collègues aussi : notamment quand il explique que les oiseaux qui se posent en face de la boutique, ce sont des goélands et pas des pigeons. Mais ça, c’est une autre histoire.