Les actus

Tests, avis & conseils : les actus du vélo électrique par Vélozen
VÉLO ÉLECTRIQUE ••• Encore trop d'idées reçues !

VÉLO ÉLECTRIQUE ••• Encore trop d'idées reçues !

113

Depuis son ouverture il y a plus de 12 ans, Vélozen s'est spécialisé dans le conseil et la vente de vélos électriques. Il y a quelques années, faire le choix de proposer uniquement des vélos à assistance électrique était un vrai challenge. Ce pari s'avère aujourd'hui positif lorsqu'on observe l'engouement face à la pratique et le véritable essor du VAE en France.

Au quotidien, dans les villes et les campagnes, nombreux sont les citoyens qui ont fait le choix du déplacement doux et à deux roues. Les villes se préoccupent de plus en plus de de développer les pistes cyclables et les voies vertes pour assurer la sécurité des cyclistes. Certaines communes et régions proposent même d'obtenir des aides pour acquérir un vélo électrique.

Cependant, les idées reçues autour du vélo électrique persistent, en voici quelques exemples :

1. Le vélo électrique, « ce n'est pas sportif »

NON • Détrompez-vous, comme nous le conseillons régulièrement dans nos boutiques, allez faire un tour dehors. Parcourir Brest à vélo électrique est un très bon exemple, c'est une ville qui monte et descend sans cesse. Sur n'importe quel vélo à assistance électrique vous disposez de différents niveaux d'assistance. Vous pouvez être fortement assisté ou non, selon la trajectoire que vous empruntez, c'est vous qui décidez du niveau de difficulté. Le cycliste en VAE parcourt en moyenne de plus longues distances qu'un vélo classique tout en allant plus vite.

Le cycliste est sans cesse en train de réaliser une activité physique, contrairement au Solex, avec un vélo électrique il faut toujours pédaler pour avancer. Il est donc loin d'être réservé qu'aux fainéants : dans ce cas, pourquoi Julien Absalon, 2 fois champion olympique en 2004 et 2008, 5 fois champion du monde, 5 fois champion d'Europe et 14 fois champion de France roule sur un VTT électrique de la marque Moustache ?

2. Le vélo électrique, « c'est pour les personnes âgées »

NON • Venez une journée dans une boutique physique chez Velozen et vous verrez que la clientèle est très hétérogène. De plus en plus de personnes font le choix du déplacement doux pour leur trajet quotidien. Les vélos cargos pour transporter des enfants ou des marchandises et des vélos électriques pliants, compacts, faciles à stocker font partis des modèles très demandés. De plus en plus de personnes qui souhaitent acquérir un vélo électrique font ce choix en remplacement d'une voiture.

3. Le vélo électrique, « c'est trop dangereux »

NON • L'assistance se met en marche que lorsque le cycliste pédale. L'assistance se coupe automatiquement lorsque le cycliste arrête de pédaler ou lorsqu'il freine. De plus le moteur coupe lorsque le cycliste dépasse 25km/h, c'est la législation pour tous les VAE commercialisés en France.

Aujourd'hui les vélos électriques commercialisés chez Velozen offre une assistance progressive, proportionnelle à la puissance développée par le cycliste. Si le moteur peut aller jusqu'à 45 km/h alors c'est un Speed Bike, dans ce cas, le vélo électrique est considéré comme un cyclomoteur. Il doit impérativement être immatriculé et avoir une assurance.

4. Le vélo électrique «  c'est trop lourd »

OUI & NON… Un vélo électrique, c'est forcément plus lourd qu'un vélo classique. Pour le moment, on n'a pas réussi à inventer le vélo magique à assistance sans motorisation, ni batterie ! ;)
Un vélo électrique classique pèse environ 23 kg.

Les constructeurs réduisent le poids d'un vélo électrique d'année en année pour proposer des vélos de plus en plus légers et maniables.


Vous l'aurez compris, notre devise chez Velozen, c'est toujours mieux d'essayer avant de juger. C'est d'ailleurs pour ça que nous vous encourageons à tester tous nos vélos en boutique.

 

Commentaires (0)

Il n'y a aucun commentaire
Vous devez vous enregistrer pour écrire un commentaire